Connemara de Nicolas Mathieu édité en 2022 aux éditions Actes Sud

Photo du site carnet de lecture: http://www.carnetlecture.com/litterature-contemporaine/connemara/

« Et leurs enfants après eux », le prix Goncourt 2018, m’avait plu et je devais donc à Nicolas Mathieu de lire son nouveau roman avec un à priori plutôt favorable https://bibliobs.nouvelobs.com/sur-le-sentier-des-prix/20181107.OBS4998/le-prix-goncourt-2018-pour-nicolas-mathieu-et-leurs-enfants-apres-eux.html. J’ai bien retrouvé la même écriture dynamique, la même construction du roman, la même typologie des personnages (Ils ont seulement changé de tranche d’âge). Est-ce que j’ai aimé ce nouveau roman? Non, il m’a ennuyé. Ai-je appris quelque chose? Non. Ai-je ressenti de l’empathie pour l’un ou l’autre des personnages? Non, je les trouve vides et décevants. Vivent-ils une aventure ou une expérience digne d’intérêt? Non, leur trajectoire de vie est prévisible et banale et leur rencontre se limite à du sexe et quelques interrogations sans aboutissement. Malgré une écriture de qualité et la connaissance d’un milieu social que l’auteur décrit bien, l’absence d’une histoire et de personnages qui tiennent le lecteur produisent au final une absence de roman.

Pour quelles raisons deux romans si proches (milieu social, personnages, narration) obtiennent-ils, l’un le prix Goncourt, l’autre une critique de roman ennuyeux (de ma part)? A des adolescents peu favorisés on pardonne tout ou presque, on veut croire qu’ils vont avoir la force de se forger des outils et des armes pour construire leur vie et qu’un peu de chance aidant ils jouiront d’un avenir meilleur. A des adultes qui n’ont pas tenu ces promesses on n’accorde pas beaucoup d’indulgence. Hélène qui n’a utilisé ses compétences que pour le paraître, la réussite sociale et professionnelle, s’est-elle interrogée une fois sur le sens à donner à sa vie, pense-t-elle que son sentiment d’échec justifie sa relation avec Christophe et répare quoi que ce soit? Et Christophe, n’a-t-il jamais eu assez de clairvoyance pour prendre conscience qu’il pourrait faire des choix, pense-t-il qu’il peut vraiment rejouer la partie dans le sport et dans la vie, ne voit-il pas que cette relation avec Hélène n’est pas son choix? Et Nicolas Mathieu pense-t-il qu’après tout ce n’est pas leur faute et que leur avenir s’est fatalement écrit dans leur enfance, que de ce fait ils méritent notre empathie? Non leur aveuglement et leur banalité ont gâché leur vie et le roman.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code