Petit piment

d’Alain Mabanckou, édité en 2015 aux éditions du Seuil

Photo de couverture du roman dans la collection Points aux éditions du Seuil

Alain Mabanckou (https://www.babelio.com/auteur/Alain-Mabanckou/6174) raconte l’enfance des orphelins du petit Congo, abandonnés dès la naissance, fruits de la prostitution et du passage des militaires des pays voisins. Au gré de la situation politique, ces enfants passent de l’emprise des missionnaires à celle de directeurs véreux et certainement pas éducateurs, parvenus à ce poste par ambition, magouilles et népotisme. Pour survivre, il faut apprendre à se battre, à endurer, à esquiver et dissimuler. Surnommé Petit piment parce qu’un religieux l’a affublé d’un nom impossible, le héro de ce roman passe sous la coupe de jumeaux délinquants qui organisent leur fuite de l’orphelinat vers Pointe noire.

Désormais Petit piment, toujours protégé et rançonné par les jumeaux, appartient au peuple des adolescents sans ressource et sans repère qui vivent d’alcool, de larcins, d’agressions et de cambriolages. Le hasard l’amène à se réfugier chez une mère maquerelle zaïroise pour qui il effectue de petits travaux et qui le sépare de son groupe social. Elle lui procure une place parmi les manutentionnaires du port où l’alcool aide à tenir jusqu’au jour où il détruit le cerveau.

C’est un beau roman comme Mabanckou sait les écrire, sobre et riche, simple et juste. Un guide pour observer l’Afrique. De plus, le roman est disponible dans une version lue par Alain Mabanckou lui-même (http://gangoueus.blogspot.com/2018/05/alain-mabanckou-petit-piment-via-une.html).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code