Beloved de Toni Morrison paru en 1987, traduction française en 2008 (édition 10/18)

Le prix Nobel de littérature (qui ne l’était pas encore quand elle a écrit ce roman) nous offre un magnifique roman sur l’Amérique après la guerre de sécession, à juste titre multi-récompensé. Elle nous parle de l’esclavage qu’elle a vécu et qu’elle a fui. Et à partir d’un fait divers authentique, elle nous explique jusqu’où peut aller l’amour d’une mère pour que sa fille échappe aussi à une vie d’esclave. Si une mère est capable de tuer sa fille par amour, quel est ensuite le prix à payer? Comment vivre jour après jour avec ce fantôme qui revient sans cesse la visiter et avec le regard des autres?

Il y a des pages tout à fait oniriques où il faut être prêt à décoller avec Toni mais l’effort est tellement récompensé. Avec « American Prophet de P. Beatty, « Le sport des rois » de C.E Morgan, « Les suprêmes » de E.K Moore et quelques romans de Chimamanda Ngozi Adichi, je propose de belles lectures sur les afro-américains.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code