Crépuscule du Tourment de Léonora Miano

Tome 1: Melancholy publié en 2016 aux éditions Grasset

Image empruntée au site: https://www.grasset.fr/livres/crepuscule-du-tourment-9782246854142

Inutile de rappeler l’admiration et le plaisir que j’éprouve à la lecture de l’auteure Camerounaise (https://critiquacroquer.fr/rouge-imperatrice/ et https://critiquacroquer.fr/contours-du-jour-qui-vient/). Son écriture est envoûtante. Ses fictions, solidement ancrées dans la réalité « du Continent », sont d’une construction originale. Cette fois, il s’agit d’un livre très intime et très féministe porté par quatre voix de femmes (mère, ex- compagne, compagne et soeur) qui s’adressent au même homme pour lui confier ce qu’elles n’ont pas su ou pu lui dire. Elles parlent d’elles et de lui, des traumatismes de la vie et de leurs conséquences, d’amour ou d’incapacité à aimer, de sexualité et du poids des traditions. Et surtout l’Histoire du Continent imprègne ces personnages, j’allais dire les écrase, tant la perte ou l’abandon de leur culture ancestrale, l’abomination de l’esclavage et le rejet du colonisateur produisent encore leur lot de souffrances.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code