L’autre moitié du soleil

de Chimamanda Ngozi Adichie, paru en 2007

Il faut lire l’histoire que raconte la romancière Nigériane parce que c’est une expérience humaine poignante et un document historique sur la guerre du Biafra vécue de l’intérieur.

Deux sœurs très différentes, issues de la classe dirigeante, reviennent au Biafra pendant que le conflit armé se prépare et refusent de le quitter. L’auteur nous fait vivre l’hostilité croissante des deux pays et comment les intellectuels biafrais en viennent à souhaiter la confrontation pour l’indépendance, comment ils se trompent sur l’estimation de leur force et leurs espoirs d’alliance. La romancière excelle à nous faire ressentir la peur de la population, la douleur des expériences de la guerre, l’effet des informations vraies ou fausses qui circulent ou qu’on attend. Et puis il y a la débrouillardise et la compétition féroce pour manger et les victimes de la faim.

Enfin, c’est la défaite du Biafra, l’humiliation et le mépris, l’avenir dans le vide. Une lecture enrichissante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code