Le convoi de l’eau de Akira Yoshimura paru en 1967, traduction française en 2009 (édition Actes Sud)

Ce roman poétique raconte la rédemption d’un homme qui a assassiné sa femme infidèle et abandonné ses deux filles dont il se sent trahi. Pour « fuir la lumière du jour et les néons de la nuit » qui lui rappellent son passé, il s’engage comme ouvrier sur un chantier public de construction d’un barrage qui engloutira une vallée perdue quasi inaccessible dans la montagne. Il faut procéder à l’expulsion d’un hameau millénaire dont la population digne et exemplaire va influencer ses pensées et son comportement jusqu’à le réconcilier avec lui-même. Tout est beau, sobre et juste dans ce texte magnifique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code