Les Suprêmes de Edward K. Moore paru en 2013, traduction française en 2017 (édition Actes sud)

Trois cinquantenaires afro-américaines, amies depuis l’école se racontent avec tendresse, ironie et indulgence. La vie ne les pas épargnées mais leurs rires sont aussi éclatants que leurs peines sont lourdes. Puis les morts sont toujours prêts à venir épauler les vivants. Leur amitié indéfectible triomphe du racisme et du machisme.

Des personnages très humains et chaleureux. Une belle écriture pour bien raconter la vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code